Blog La terre

Comment désherber son jardin tout en respectant l’environnement ?

Vous devez régulièrement débarrasser votre potager des mauvaises végétations pour favoriser la bonne croissance de vos plantes. Évitez absolument les produits chimiques qui demeurent nuisibles à l’écosystème. Privilégiez des techniques protectrices de la nature. Exploitez uniquement des articles biologiques et thermiques.

Les méthodes manuelles et naturelles

Elles se révèlent sans impact négatif sur votre jardin. Elles comprennent les solutions ci-dessous.
  • Le désherbage manuel reste la technique la plus simple. Muni d’une paire de gants, vous vous déplacez dans tout votre potager pour arracher les mauvaises végétations. Cela vous donne la possibilité d’épargner les bonnes plantations. Toutefois, cette solution comporte une série de tâches chronophages susceptibles de provoquer des courbatures.
  • Après les nombreux désastres générés par les produits néfastes comme le glyphosate, les grands fabricants proposent de plus en plus des articles naturels et biologiquespour un désherbage sans risque. Ceux-ci reposent essentiellement sur de la chimie verte avec des composants très respectueux de l’environnement. Leur manipulation se révèle sans danger important sur la santé humaine et votre potager.
  • Une autre technique efficace consiste à exploiter la concurrence entre les plantes. Dans ce cas, vous prônez la croissance des bonnes herbes au détriment des espèces peu utiles. Privilégiez des variétés capables de s’imposer dans leur environnement. Par exemple, vous pouvez planter la phacélie au niveau de votre potager. Celle-ci constitue une végétation mellifère assez particulière. Elle capte systématiquement l’azote atmosphérique. Cela empêche automatiquement la prolifération des autres plantes. Cette technique convient spécifiquement pour le désherbage des grandes surfaces. La concurrence entre les plantes représente une méthode saine et sans danger de combattre les variétés encombrantes. Ne perdez tout de même pas complètement de vue l’espèce que vous privilégiez. Veillez à ce qu’elle n’envahisse pas entièrement et durablement votre jardin. Vous devez aussi en prendre soin pour limiter leur prolifération.

Le désherbage thermique

Cette technique consiste à calciner la partie apparente des mauvaises végétations de votre jardin. Cela s’effectue essentiellement à l’aide d’un système équipé de brûleur avec un lance-flamme pour déclencher la combustion. Vous trouverez aussi sur le marché des versions électriques très pratiques pour les petits potagers. Cette méthode séduit par sa simplicité. Toutefois, elle se révèle inefficace sur les plantes avec des racines tentaculaires comme le liseron. Par ailleurs, vous vous exposez à des risques évidents en cas de mauvaise manipulation de votre équipement.

La couverture temporaire du sol

Une plante ne peut plus croître normalement en l’absence de lumière. En effet, les rayons solaires aident une végétation à produire de la chlorophylle par le biais de la photosynthèse. Celle-ci va dépérir assez vite si vous l’en privez.
  • Pour désherber efficacement votre jardin, vous pouvez donc simplement le recouvrir temporairement avec une bâche. Votre potager devrait rapidement perdre ses mauvaises plantes en quelques semaines ou mois selon la période de l’année. Les épigées ainsi que les vers de terre vous aideront à retrouver assez vite un terrain propre et aéré. Néanmoins, cette solution convient uniquement pour les petites surfaces. Pire, elle se révèle peu esthétique et élimine systématiquement l’ensemble de la végétation présente.
  • Vous pouvez aussi installer dans votre potager des copeaux de résineux. Plus présentables qu’une simple bâche, ces éléments empêchent également que la lumière solaire atteigne les plantes. Ils les étouffent. Ils entravent leur germination et leur croissance. Leur utilisation convient notamment dans les localités avec une terre acide. Cette méthode permet d’épargner les bonnes plantes.

La solution du sel et du vinaigre

À défaut d’utiliser les techniques énoncées ci-dessus, vous avez la possibilité de fabriquer personnellement votre désherbant naturel. La recette reste assez simple. Pour y parvenir, vous réalisez un mélange de vinaigre et de sel. L’acidité du premier ingrédient provoquera une élimination rapide des racines des plantes visées. Quant à la seconde substance, elle empêchera durablement leur repousse. Toutefois, les professionnels recommandent d’éviter cette solution sur de grandes surfaces. En effet, ses composants pénètrent profondément la terre et atteignent la nappe phréatique. Cela détruit systématiquement toute vie au niveau du sol. Son utilisation à importante échelle pourrait entrainer des conséquences aussi désastreuses sur l’environnement que l’usage du glyphosate.

Laisser un commentaire