La terre Les traitements

Marc de café, un allié du jardinier : comment l’utiliser au jardin ?

Vous appréciez votre café du matin ? Plutôt que de mettre le marc à la poubelle, valorisez ce déchet au jardin. Activateur de compost, engrais naturel, répulsif anti-limace, quelles sont les différentes utilisations possibles de celui que l’on surnomme l’or brun ?

Un engrais naturel pour vos plantes et jardinières

Marc de café au jardin

Pour se développer, fleurir de milles couleurs ou produire de généreuses récoltes, les plantes ont besoin de nombreux éléments et nutriments. Toutefois, ceux-ci ne se renouvellent pas assez vite dans nos jardins, ce qui provoque immanquablement des carences, un ralentissement de la croissance ou encore l’apparition de maladies.

Un engrais NKP naturel

Que ce soit au balcon ou au jardin, il faut donc de temps en temps suppléer à ces manques en apportant un fertilisant organique. Le point commun de tous les engrais, c’est qu’ils contiennent systématiquement :

  • de l’azote (N) ;
  • du phosphate (P) ;
  • du potassium (K).

C’est également le cas du marc de café qui peut donc être employé en complément de l’engrais organique ou de l’amendement (compost, etc) que vous utilisez habituellement.

A utiliser avec modération

Si ce déchet peut ainsi être valorisé au jardin ou dans les jardinières, celui-ci doit toutefois être utilisé avec modération en raison de son acidité. Il est ainsi parfait pour les tomates, les rosiers ou encore les hortensias.
Par ailleurs, vous devez veiller à ne répandre que du marc préalablement séché pour :

  • contrôler plus facilement son dosage. Comme pour tout engrais, son usage doit se faire avec modération ;
  • éviter le développement de moisissures à même de constituer un terrain favorable au développement de maladies.

Pucerons, limaces, peut-on l’utiliser contre les nuisibles du jardin ?

Bien d’autres vertus sont attribuées au marc de café, notamment celle de pouvoir lutter contre certains nuisibles.

Lutte bio contre les limaces et escargots

Les escargots, loches et autres gastéropodes s’en prennent à vos fleurs et légumes ? Il est possible d’en répandre au sol pour constituer une barrière « sèche ». Celle-ci a tendance à repousser ces bêtes gluantes, tout du moins, tant qu’il n’y a ni rosée ni pluie.
Dans le cas contraire, ce traitement préventif ne ralentit ni les escargots ni les limaces.

Répulsif anti-puceron

Autre astuce bien connue des jardiniers, l’utilisation du marc de café pour éloigner les pucerons. Pour cela, il suffit de laisser tremper votre résidu dans de l’eau, de filtrer et enfin, de pulvériser sur les pucerons. L’odeur encore forte de votre macérat ne manquera pas de repousser ces nuisibles. Toutefois, ceux-ci se contenteront de se déplacer jusqu’au rosier suivant.

Son utilisation peut en revanche s’inscrire dans le cadre d’une démarche préventive plus vaste, notamment en complément de l’installation d’hôtel à insectes. Ceux-ci favorisent la biodiversité et permettent d’accueillir des auxiliaires qui se délecteront de vos pucerons.

Le marc de café, activateur indispensable pour le compost

De par sa composition et sa texture, le marc de café est un excellent activateur pour le compostage. En effet, la caféine contenue dans votre marc stimule l’activité des lombrics, ceux-ci transformant donc plus rapidement vos restes et déchets végétaux en compost.

Laisser un commentaire