Blog La terre

Taupe au jardin : une chance pour le jardinier ?

Qui n’a jamais pesté en voyant une magnifique taupinière trôner au milieu d’un massif de fleurs ou au beau milieu d’un rang de salades ? Pourtant, les taupes peuvent se révéler fort utiles pour le jardinier. Comment et pourquoi cohabiter avec ce drôle de mammifère ?

De nombreux indésirables ou nuisibles au menu de la taupe

Contrairement à ce que bon nombre de jardiniers croient, la taupe n’est pas hémophile, elle ne mange pas les légumes et elle n’hiberne pas. Solitaire, elle affectionne les terres fraîches et riches, car elle y trouve l’essentiel de sa nourriture.
Pour cela, elle passe son temps à creuser un immense réseau de galeries dont les taupinières ne sont que la partie visible. Et quand elle ne creuse pas, elle passe son temps à parcourir cette immense toile souterraine en quête de nourriture.

Car, contrairement à une idée reçue, la taupe se nourrit exclusivement d’insectes, ne bousculant les plantes que vous venez fraîchement de mettre en terre qu’accidentellement. Si le ver de terre constitue l’essentiel du menu de cet insectivore, celle-ci se régale aussi de toutes sortes d’insectes comme les vers blancs de hanneton, les larves, les limaces ou encore les taupins. Quand on connaît l’impossibilité de se débarrasser des taupins et des dommages considérables qu’ils causent, la taupe apparaît nettement plus sympathique.

La taupe contribue au drainage de votre sol

Si vous avez déjà tenté de reboucher l’une des galeries creusées par une taupe, vous avez probablement constaté que le résultat est bien pire. En effet, ce petit animal que vous avez dérangé va simplement se contenter de creuser une nouvelle galerie quelques centimètres plus loin.

Si la présence d’une taupe au jardin n’est pas toujours des plus appréciables, ses galeries ont en revanche un intérêt puisqu’elles contribuent au drainage du sol.
En effet, normalement, ce sont les racines de arbres et arbustes qui, en s’enfonçant profondément dans la terre, permettent à l’eau de ne pas rester en surface. Or, du fait de leur abattage dans des proportions importantes ces dernières années, l’eau s’infiltre plus difficilement. L’immense réseau creusé par une taupe se révèle alors d’une précieuse utilité en contribuant à éviter que l’eau ne reste en surface, en particulier si votre terre est lourde ou argileuse.

La taupinière, une terre parfaite pour toutes vos plantations

S’installant uniquement dans les sols meubles, frais et vivants, la présence d’une taupe indique au jardinier que sa terre est bonne.

Si cela ne fait jamais plaisir de découvrir une taupinière au beau milieu du gazon ou dans les fleurs, ce monticule peut être fort utile si vous avez des semis ou des rempotages à faire. En effet, le travail fastidieux de la taupe produit un substrat riche, fertile, grumeleux, fin et léger. Sa structure est absolument idéale pour les plantes potagères et les fleurs.
Il est également possible de l’enrichir un peu plus en y ajoutant un peu de compost, du terreau tamisé ou encore des turricules produits par les vers de terre.

Laisser un commentaire